Conte d’automne

Ecrites il y a une dizaine d’années, “ressorties du cœur de mes souvenirs d’enfant”, ces lignes se voudraient être :

  • un conte pour petits et grands
  • une allégorie nous présentant la nature et son enseignement dont on peut se délecter et s’inspirer
  • un tableau de la beauté d’une saison au sujet de laquelle nous passons d’une humeur grise au sourire de la chaleur de ses couleurs si pleines de vie…

Ces lignes émanent de mon esprit  “resté enfantin et romanesque”, j’ai envie de le partager avec vous en ces magnifiques journées automnales, telles que nous les vivons actuellement en Europe.

La petite feuille qui ne voulait pas mourir !

Tandis que j’avançais dans la brume matinale, mes yeux se fixèrent sur une petite feuille qui tournoyait sans fin, emportée par la brise de ce matin d’automne. Il ne faisait pas encore très froid mais l’air était frais et tonique. Le soleil tendait à percer un brouillard léger qui nous rappelait que l’été était bel et bien terminé et que l’automne déversait sur la nature, sa palette de couleurs chaudes et généreuses.

         Couleurs d’automne… où allez-vous donc chercher tant d’éclats, de beauté et de vie ? Quel est donc votre force pour parvenir à nous faire aimer la fin de l’été et nous jeter à corps perdus vers l’inévitable hiver ? Quel est ce paradoxe qui vous anime, pour que vous sachiez si bien exprimer la fin de tout ce qui nous paraît être le meilleur, à nous êtres humains qui ne vivons si souvent que pour le bonheur des longues journées d’été, la chaleur du soleil – dont on se plaint pourtant dès qu’il brûle notre peau – mais que nous recherchons à tout prix pour plonger dans une atmosphère de détente, de laisser-aller, et synonyme de vacances…

         Couleurs d’automne… comment parvenez-vous donc à détourner notre attention de la mort du beau temps en dessinant si habilement l’histoire d’une fin et l’image de la mort vêtue de vos teintes empreintes de gaieté, de lumière et de joie de vivre ?

         Couleurs d’automne… quelle est donc cette main qui étend son pinceau d’est en ouest, du nord au sud pour nous enivrer de cette unique beauté dont le printemps même ne saurait offrir à nos yeux fatigués à l’issue de trop longs hivers ?

       Couleurs d’automne… quel est donc votre secret ? Qui donc vous a dicté chaque place à occuper, tantôt dorée, tantôt cuivrée, allant jusqu’à imiter la rouille qui, au lieu d’évoquer usure et prochaine cassure, donne à croire à un jour meilleur, étale sous nos yeux une harmonie sans fin renouvelée… justement quand tout ne sera plus que nudité, froid, sécheresse et… mort ?

Qu’y a-t-il de plus beau ? Quelle saison exprime-t-elle mieux la vie, sinon l’automne ? Elle qui devrait annoncer la mort…  L’automne, messagère de la fin de l’été, éclatante de mille feux, rayonnante d’une beauté que seule la nature peut offrir à nos regards émerveillés…

L’automne…

Tandis que, plongée dans mes pensées face à cet automne merveilleux, une petite feuille vint se poser sur la pointe de mes pieds. Si je n’y avais pris garde, je l’aurais certes piétinée.. Me baissant pour la regarder, je n’osais point y toucher.

Pauvre petite feuille” pensais-je, “ta saison est terminée, tu es morte...”

Continuer la lecture de « Conte d’automne »