A l’heure qu’il est…

Tandis que je reprends ma plume en “révisant” mon Carnet de Route, évoquant le bonheur représenté par chacun de mes “voyages” entrepris de ma propre volonté, de mon libre choix qui m’ont permis de réaliser plusieurs rêves durant ces décennies écoulées. Je découvre alors qu’un “Carnet de Pause” sera plus judicieux à écrire…

Depuis 4 semaines, forcée et contrainte, je suis confinée comme pratiquement tout le reste de la Planète Terre ! Plus question de routes, ni d’aucun déplacement dans le temps et l’espace. Du coup, d’autres réflexions m’habitent sur le fait de voyager… c’est quoi ?

Ce qui sera assurément un autre chapitre de mon Carnet de Route !…

Mais aujourd’hui, le pire, bien pire pour moi est arrivé, faisant face à une situation tellement inimaginable il y a quelques semaines en arrière, au point de voir l’un de mes plus beaux rêves de ces 30 dernières années, sur le point d’être gommé juste avant sa réalisation !

Privation de liberté, plus de libre choix…

Comment le vivre ? Comment le gérer ?

Pour l’heure, l’acceptation s’avère assurément la meilleure attitude et je me surprends, face à ce qui a toutes les allures d’un véritable drame émotionnel, pour moi qui, laisse souvent mes émotions sinon me submerger, du moins m’inspirer, voire me guider, miraculeusement, je garde raison, sérénité et assurance, car persuadée que rien n’arrive pour rien, tout comme rien n’est annulé pour du néant.

Certes, le calme et la tranquillité qui m’habitent sont les fruits de ma Confiance en Celui qui est au contrôle de tout sur Terre, dans le Ciel et sur ma vie, et oui, j’ai osé évoquer ici :

Dieu, Mon Dieu, Le Grand, seul et unique Dieu, Créateur de l’Univers, Le Dieu de La Bible !

Et c’est ainsi, avec Lui, par Lui et pour Lui, que je veux rester debout quand tout voudrait me terrasser et je continuerai de m’émerveiller avec reconnaissance, de la beauté de ce qui nous entoure, où que nous soyons, où que nous vivions et quoique nous traversions !

Yessssss ! AMEN !