Genèse, Chapitre 1

Chapitre 1 :

Verset 3 : Dieu dit QU‘il y ait… l’eau…

Verset 6 : Dieu dit, je veux QUE les eaux… et QUE la terre ferme…

Verset 11 : Dieu dit, QUE la terre se recouvre d’herbe…

Verset 14 : Dieu dit QU‘il y ait des oiseaux, luminaires…

Verset 20 : Dieu dit QUE les eaux foisonnent…

Verset 24 : Dit dit QUE la terre produise…

Verset 26 : Dieu dit FAISONS les hommes pour QU‘ils dominent et qu’ILS soient notre image…

Une pensée s’impose alors à moi : Quand Dieu dit… cela se passe comme il l’a dit ! Tout est parfait ! Là où ça cloche, c’est quand les hommes décident et ça dérape !

Pour ce qui est de dominer, ça il domine, mais quand il s’est agit de refléter l’image de son Créateur, là ça a dérapé et tout le projet divin a capoté !

Aujourd’hui on voit les milliers de conséquences aux dérapages humains, et ça empire chaque année. Que nous réservent les choix/décisions/dictats des hommes qui disent :

il faut que… vous devez savoir que… écoutez ce que nous…”

On voit que tous ces dictats prennent l’eau, se contredisent ou s’effondrent !

Pourquoi avoir peur, et même s’en étonner ?!?

N’y a-t-il pas UN SEUL dictat qui tienne la route…(?)… Ce que Dieu a dit… a annoncé… et nous en a avertis , préparés, formés afin de ne pas être surpris !

Evangile de Jean ch. 16, verset 33, nous rappelle ce que Christ a déclaré :

Afin qu’en moi vous ayez la PAIX

Quoiqu’il arrive ! Et ça depuis le commencement !

QUE LE PAIX DU SEIGNEUR DEMEURE SUR VOUS QUI LISEZ CES LIGNES, SUR VOS FAMILLES ET SUR VOS MAISONS ! C’est là ma prière !

Genèse, Chapitre 4

Verset 6 :   « … pourquoi ton visage est-il sombre ? »…

A peine le récit de notre humanité chassée d’Eden commence, et voilà le fils aîné qui manifeste très visiblement ses sentiments, par son visage !

A cette relecture, ces quelques mots m’ont bouleversée !

Caïn est vu par Dieu !

C’est juste extraordinaire !

Ici, c’est la colère, allumée par la jalousie… à tel point que Dieu Lui-Même qui nous a créés AVEC des émotions qui se manifestent de toutes sortes de manières (que l’on peut parfois cacher par divers subterfuges), en est profondément touché !

Lui qui sait tout, il n’avait pas besoin de questionner Caïn, mais Il lui ouvre une porte lui offrant l’occasion de s’exprimer, de vider son coeur, de dire ce qui se passait dans son être intérieur mais il semble plutôt irrité de constater que « rien n’échappe à Dieu” et que même les traits de son visage le trahissent.

Combien de fois n’ai-je pas “pesté” contre mes émotions qui m’envahissent (?)

Parfois, comme Caïn, quand on nous questionne « ça va pas toi, que se passe-t-il ? » , ça peut nous irriter. Mais ce n’est pas pour rien que nous avons été créés avec des expressions non-verbales pour permettre à notre entourage de nous rejoindre là où « ça ne va pas si bien que ce qu’on voudrait laisser paraître ».

C’est un signe divin d’une attention constante. De son regard bienveillant Il interroge non pour condamner mais pour aider à dénouer ce qui s’embrouille dans nos pensées.

Nous sommes vus par Dieu au travers de nos visages, non seulement par nos actes concrets, nos paroles, ni par nos pensées secrètes… mais aussi par les traits de nos visages assombris ou réjouis, satisfaits ou déçus, tristes ou joyeux, fiers ou indignes, craintifs ou confiants, bienveillants ou malveillants etc.

N’est-ce pas extraordinaire de réaliser que notre Dieu est plus qu’un père terrestre qui, souvent ne voit pas nos « mines tristes » et qui peut même s’en détourner par peur des réponses. Les parents vont souvent regarder les actes déplaisants pour corriger sans toujours chercher à comprendre le pourquoi… (!?)…

Dieu qui connaît TOUT me pose aujourd’hui la question : – Pourquoi ton visage est-il sombre ?

Même si mes actes sont corrects, même si je lutte contre mes pensées sombres, mon visage ne peut pas tromper Dieu et mes émotions sont transparentes devant son regard d’Amour qui veut entendre de ma bouche ce qui assombrit parfois mon visage.

Non pour me condamner, mais comme pour Caïn, Il veut m’inviter à « AGIR BIEN » (v. 6) car il était encore temps pour Caïn de répondre à Dieu, d’exprimer sa frustration (légitime humainement) et alors Dieu lui aurait expliqué la différence qu’Il avait discernée dans le sacrifice d’Abel et Caïn aurait pu changer d’attitude, être consolé et corriger son « état de coeur », en deux mots : SE REPENTIR de ses mauvais intentions et y renoncer.

Si aujourd’hui Dieu me demande : « pourquoi ton visage s’assombrit-il ? »

Que vais-je lui répondre ?

Genèse, Chapitre 3

Visiblement le projet de Dieu n’était pas basé sur :

– la souffrance, la domination, la contrainte même du désir (v. 16)

– le travail (v. 17)

– la malédiction des sols, la sécheresse, les épines (v. 18) …

– le banissement, et même la mort (v. 22 et 23)

Adam et Eve n’avaient pas (encore) la connaissance du fait d’être nus.

Peut-être que Dieu les aurait – un jour – ornés de parures, de vêtements magnifiques car toute la bible évoque cet aspect important de la vie humaine et même dans le ciel…

Mais, ils auraient été vêtus par esthétique et non par la honte de leurs corps.

A l’origine la femme ne devait ni subir « l’envie » de son mari ni sa domination.

Où est l’erreur de nos « parents » ?

– ne pas avoir su…

– ne pas avoir compris…

– ne pas être assez « intelligents »…

– immatures…

???

Autant d’excuses que nous pourrions leur donner comme ce que nous faisons envers nous-mêmes, ou envers ceux qu’on aime lors de graves erreurs dites « excusables »…

Leur connaissance n’était pas complète, ça c’est sûr…

Leur maturité pas encore à terme, c’est évident…

– Donc excusables devant Dieu ?

Non, car la seule chose qu’ils étaient appelés à faire (et être) était de lui obéir, d’être confiants en leur Créateur, de croire en Son Amour indéfectible et que si IL leur a dit « ne prenez pas ça »… c’était pour leur bien, comme n’importe quel parent qui donne des consignes de protection  à leurs enfants contre tous les dangers…

Croire, c’est la base absolue de l’obéissance et même de toute relation.

Seul le doute nous conduit à « penser que… « peut-être que... » etc…

Croire, dans l’absolu ne peut être un acte total, qu’envers un être SUPREME, SUPERIEUR à tout autre être vivant. Il est humain de douter des motivations même de nos amis les plus proches, mais pas de Dieu, car il est totalement digne de confiance !

C’est là qu’était leur véritable « libre choix » : croire… ou douter (!)

Placer et garder une totale dépendance envers Dieu génère une obéissance sans faille.

Alors, quand moi je  lui désobéis (?) Ai-je une excuse ? Aucune !

C’est mon assurance de l’Amour de Dieu qui dicte ma conduite, car je sais qu’IL ne veut pas me dompter comme un animal indocile, mais bien au contraire Il veut me protéger et m’éviter TOUT ce qui pourrait me priver de sa présence dans une parfaite communion.

 Mon rappel pour aujourd’hui, me souvenir dès le matin au réveil :

Qu’il n’est RIEN que Dieu me demande qui ne soit dicté par sa bienveillance et son amour envers moi, même ce qui me semble impossible, trop difficile, au-dessus de mes capacités !

Genèse, Chapitre 2

Verset 4 : « TELLE EST … l’histoire de ce qui est issu du ciel et de la terre lorsqu’ils furent créés… »

Verset 5 : « Il n’existait pas encore d’arbres, d’herbes,… ll n’y avait pas encore de pluies… Il n’y avait pas d’hommes… »

Verset 7 : « L’Eternel façonna l’homme… »

Verset 8 : « L’Eternel plaça l’homme en Eden… »

Verset 19 et 20 : « Tout être vivant a porté un nom… »

Verset 21 et 22 : « L’Eternel façonna la femme… prise de l’homme… »

TELLE EST l’Histoire !

Rien ne peut en être retranché ni ajouté, même si des zones d’ombres, des questions demeurent, on peut faire des hypothèses sur le temps des 7 jours, sur les siècles, millénaires écoulés entre la venue de l’homme et de la femme sur la terre, qui nous seront confirmées ou infirmées ou expliquées, lorsque nous aurons retrouvé la proximité absolue avec Le CREATEUR,

Peu importe, et par ailleurs, cela sera passionnant (!)…

Une chose est certaine :

TOUT a été créé par Dieu, l’Eternel, LE SEUL, l’UNIQUE DIEU de tous les temps.

Et si par la suite d’autres créatures, d’aspects humain ou animal ont surgit sur terre ou dans le ciel, nous découvrirons avec Dieu, d’où ils sont venus, par quelle entité ils ont été façonnés et cela ne change rien à l’absolue vérité décrite dans la Bible et ne peut en aucun cas interférer avec ma foi indissociable de mon Dieu, de qui TOUT a son origine !

Combien Il est GRAND – P UISSANT – VRAI – SAINT, au-dessus de toutes autres formes de puissance !

GLOIRE – HONNEUR – FORCE – LOUANGE – MAJESTE

lui soient reconnus partout sur la terre, mais surtout dans MA VIE !

A cause de Son Nom

Quoi de mieux pour illustrer ces réflexions qu’un chant qui l’exprime tellement mieux que ma plume :

https://www.youtube.com/watch?v=BDi5PTVZyLg&lc=UgyJK0mqI6EzXOaJnEx4AaABAg.9EYZ9jfi61J9EYogy1l9A4&feature=em-comments

Pour ceux qui me connaissent, vous savez à quel point j’aime la Bible et bien que je prenne grand plaisir de lire d’autres livres, pour ce qui est de la lecture de la bible, c’est une véritable passion qui s’est emparée de moi depuis plusieurs années.

En ce mois de juillet 2010, mes lectures bibliques soulignent un fait parmi les vérités bibliques de base, ce qui m’a amenée à réviser un point d’ancrage de ma foi, en particulier dans la prière et l’intercession.

Continuer la lecture de « A cause de Son Nom »

Ezechiel chapitre 29

Reproche de Dieu à l’Egypte “parce qu’elle a dit “Le Nil est à moi”

Commentaire et application trouvés dans la “Bible Nouvelle Vie” :

Le Nil constitue l’orgueil et la joie de l’Egypte; c’est une source de vie traversant le désert. Cependant au lieu d’en remercier Dieu, l’Egypte déclare “Le Nil est à moi, c’est moi qui l’ai fait“.

Les rois d’Egypte se proclamaient créateurs du Nil, le fleuve dont toute leur nation dépendait.

Si Dieu assèche le Nil, le pays tout entier est condamné.

Continuer la lecture de « Ezechiel chapitre 29 »