A vos Marc… prêt ! Jour 7

Résumé visuel de Philippe

Evangile selon Marc, Chapitre 7

Dieu serait-il contre les traditions ?

A première vue l’interpellation des opposants à Jésus fait sens au respect de ce qui est traditionnellement correct en Israël. Jésus y serait-il opposé en tant que « telles » ?

Pour avoir commencé ma vie d’adulte au cœur de l’Afrique, loin de toute influence occidentale, j’ai été appelée à respecter la tradition du peuple où je vivais, ne serait-ce que par amitié envers ceux qui nous accueillaient. En tant que jeune missionnaire de la « nouvelle école », je n’avais pas l’intention d’imposer quoique ce soit de notre civilisation qui m’est apparue si souvent beaucoup moins civilisée que certaines traditions africaines.

En quoi serait-ce mauvais de suivre des règles, certes humaines mais empreintes de bon sens et sources de bonne entente mutuelle ?

Je crois que ce à quoi Jésus doit faire face, ce n’est pas tant le fait de pratiquer des « libations rituelles » avant de se mettre à table et Jésus développe parfaitement bien la distinction entre une tradition respectable qui relève d’un bon savoir-vivre avec des lois établies par des hommes pour détourner le sens de la Loi de Dieu.

En quoi ce contexte nous concernerait-il aujourd’hui ? A quoi nous appelle Jésus ? Sur quel domaine nous invite-t-il à reconsidérer ce que nous qualifions de bonnes manières, et du savoir-vivre, face à des coutumes à observer ou, au contraire y renoncer ?

Un exemple, au Burkina Faso, un enfant ne doit pas fixer du regard un adulte qui lui parle. En occident, les parents vont exiger de leur enfant à les regarder dans les yeux quand ils lui parlent, en particulier si c’est pour le reprendre dans son comportement. Jésus aurait-il condamné l’une ou l’autre de ces coutumes ? L’important n’est pas tant la posture de l’enfant mais son attitude de cœur exprimant le respect tel que ses parents le lui ont appris.

Lorsque je lave ma vaisselle, je suis (un peu) maniaque et je déteste avoir une casserole que superficiellement nettoyée à l’extérieur. Certes, notre apparence tout comme nos actes visibles ont leur importance pour notre entourage, toutefois aux yeux de Dieu, c’est l’état de notre cœur qui importe le plus et qui déterminera notre relation avec Lui.

Quels sont mes penchants intérieurs sur lesquels je dois veiller ? Qu’est-ce qui pourrait se cacher derrière mon aspect « propre en ordre » ?

Chacun pourra y répondre pour son compte, puisque nous avons tous nos « petites manies », habitudes et éducations reçues. Nous avons aussi nos traditions religieuses où trop souvent le légalisme dont l’être humain sait tellement bien se servir pour juger son prochain. Alors oui ce chapitre 7 est un résumé hautement pédagogique de ce que Jésus voulait démontrer à ses auditeurs de l’époque, et jusqu’à nous aujourd’hui. Souvenons-nous en lorsque nous jugeons nos frères et nos sœurs sur leur apparence vestimentaire, sur leur expression de louange et d’amour pour Dieu ou pire, sur leur façon de prier. Pour les uns « trop exubérants» et pour les autres « pas assez vivants ».

Que Dieu nous pardonne et nous fasse grandir en amour et en acceptation mutuelle dans l’unité de nos diversités.

Ma prière :

Seigneur, sonde-moi et redis-moi ce qui ne t’honore pas dans mon cœur. Transforme mes pensées afin qu’aucune n’aboutisse sur le danger de me faire tomber dans les pièges de la « méchanceté » ! Que rien ne puisse me séparer de toi. J’ai tellement besoin de toi mon Dieu. Amen !

14 septembre 2021

Merci Luc pour ce chant qui ne pouvait pas mieux exprimer ma prière !

Vos commentaires seront les bienvenus sur :  mailto:tine@laplumedetine.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Flag Counter