A vos Marc… prêt ! Jour 14

Résumé visuel de Philippe :

Evangile selon Marc, Chapitre 14

Je reviens sur le verset 3 où nous trouvons Jésus dans la maison de Simon LE lépreux !

Comme dit Philippe dans sa capsule, il est vraiment extraordinaire de voir Jésus chez cet homme, certainement guéri par Lui. Ce que j’aimerais relever ici, c’est l’identité de Simon définie par son «ex-maladie». Il est surprenant de ne pas y voir l’identité d’un homme touché par la grâce de Dieu, et j’aurais certainement aimé qu’on lise : Simon l’ancien lépreux ou Simon LE restauré ou Simon LE gracié…

Nous gardons souvent l’image de ce que les gens «étaient» et non pas de ce qu’ils sont devenus. Et ce genre de «surnom» est donné par l’entourage social aujourd’hui encore et même dans l’église. Lors d’une réflexion sur notre identité, une amie m’a dit : moi, je suis toujours désignée comme «la femme qui a cinq enfants», parce que j’avais beaucoup d’enfants. Comme si le fait d’avoir eu plus d’enfants que la moyenne était une identité…

Et toi, c’est quoi ton identité ?

Comme j’aimerais qu’on puisse me désigner comme celle qui ouvre sa maison à Jésus, tel l’homme à la cruche qui avait tout préparé pour la Pâques (v. 15), afin que Jésus et ses disciples puissent prendre leur dernier repas ensemble dans une chambre prête. On ne connaît pas son nom, insignifiant, juste un homme ordinaire vaquant à ses occupations et pourtant : c’est chez lui que Jésus a choisi de passer ses derniers instants avec ses amis et en toute sécurité en ces temps troublés. J’imagine que la vie de cet inconnu n’aura plus jamais été la même après avoir accueilli le Fils de Dieu !

Je retrouve ici la pensée que parfois nous n’avons pas grand-chose à offrir à Dieu. Ce texte nous montre qu’il suffit d’accepter de participer aux besoins de ceux qui sont dans l’action. Nous avons tendance à «alourdir» la notion de servir Dieu en réalisant de grandes choses visibles alors que très souvent, Dieu a juste besoin de notre cœur ouvert pour prier, entourer, aimer ou de nos mains pour dresser une table et de nos biens pour prêter une chambre et accueillir. Je crois que lorsque nous découvrons notre véritable identité en Christ,  et prêtons attention à ceux que Dieu met sur notre route en obéissant à son commandement d’aimer notre prochain, nous savons qui nous sommes. 

Pourquoi les disciples ont-ils posé cette terrible question à Jésus

«est-ce moi ?» (v. 19) ?

Je ne suis pas théologienne, mais je crois que Pierre et ses compagnons n’étaient pas encore parvenus à cette assurance, car Christ n’avait pas encore payé leurs dettes (v. 24) et Il n’était pas encore ressuscité pour que soit signé l’acte d’adoption du Père pour chacun de ceux qui croiront en Lui. (Jean 3 :16).

Pour nous aujourd’hui, quelque soit notre surnom aux yeux de la société, en sachant qui nous sommes en Jésus-Christ LE ressuscité, cette question de savoir s’il est possible de le renier se transforme en assurance et dépendance de Celui en Qui nous avons cru

Ma prière :

Seigneur mon Dieu, mon Père, merci pour ta vie, merci pour ta grâce qui se renouvelle de jour en jour. Merci pour ton pardon rendu possible car aujourd’hui je suis au bénéfice du sacrifice et de la résurrection de Jésus. Fais de moi « celle qui garde son cœur ouvert à ta Parole », toujours prête à écouter ta voix, à te suivre quel qu’en sera le prix. Amen !

22 septembre 2021

Vos commentaires seront les bienvenus sur mailto:tine@laplumedetine.com

Merci Stéphane pour ce chant qui nous emporte dans la réalité de notre identité en Lui !

2 réflexions sur “A vos Marc… prêt ! Jour 14

  • 23 septembre 2021 à 16 h 49 min
    Permalien

    Très fort et hypra pertinent !
    Avec ta permission, je vais m’en inspirer pour un prochain message un de ses 4 ?

    Répondre
    • 23 septembre 2021 à 16 h 53 min
      Permalien

      Bien sûr que je te permets… trop d’honneur Phils pour ta vieille maman 😔❤

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Flag Counter