A vos Marc… prêt ! Jour 10

Résumé visuel de Philippe :

Evangile selon Marc, Chapitre 10

Je ne peux pas aborder ce chapitre sans un « arrêt sur image » de mon ami Bartimée (v. 46 à 52).

En 2014, alors que j’avais entamé un chemin de guérison depuis 2008, je traversais une période faite de hauts et de bas, entre maladie et guérison.

Lors d’un culte, le message portait sur l’histoire de Bartimée. A la fin de son message, notre pasteur nous a invités à « jeter notre manteau » et nous lever pour s’approcher de Jésus qui appelle aujourd’hui encore ceux qui le reconnaissent Lui, le Fils de Dieu, comme nous l’avons vu ces jours passés.

Comme Bartimée, je criais à Lui en sachant qu’Il m’entendait. Ce dimanche là, je réalisais que ce manteau portait le nom fibromyalgie qui conditionnait ma vie quotidienne. Crier  à Dieu, c’était bien, m’approcher de Lui c’était encore mieux. Je me suis donc levée en réalisant que ce manteau pesait réellement sur ma vie. Je l’ai jeté en esprit et refusé de continuer à le porter pour accueillir ma guérison intérieure qui ne tarda pas à aboutir sur ma guérison physique.

Vous trouverez l’intégralité de l’application de ce récit biblique écrit en 2014 :

https://laplumedetine.com/bartimee-se-leva-et-il-jeta-son-manteau/

Aujourd’hui encore, nous portons des manteaux aux appellations aussi variées que sont nos fardeaux. Manteaux de doute, de tristesse, de fatigue, de lassitude, de crainte… Peu importe quel est ton manteau ! Jette-le !

Au verset 49, il est écrit Courage ! Le Maître t’appelle !

Nous n’avons plus à porter ce que Jésus a cloué sur la croix. Nos maladies physiques certes, sans oublier les pires maladies qui se cachent derrière nos « masques » de chrétiens pour qui tout va toujours bien. Un manteau enveloppe souvent des silhouettes courbées, blessées, souffrantes qui ont besoin de réels réconforts et non pas de ce qui peut parfois envelopper tel un manteau procurant un sentiment illusoire de confort.

Jetons-le et courons vers Jésus ! Comme des enfants qui « s’invitent » sans faux préjugés, laissons Jésus nous accueillir pour nous transformer.

Ma prière :

Seigneur, je te prie pour tous mes amis qui ont besoin de s’approcher de toi pour que tu les libères de tout ce qui pèse sur leurs vies. Comme Bartimée ils crient vers toi et qu’aujourd’hui, au travers de cette bonne nouvelle de l’évangile, ton regard rempli de compassion se pose sur eux. Tu les appelles à se lever et venir se blottir dans tes bras. Que rien ni personne ne les retienne et comme des enfants qu’ils accourent vers toi sans craintes, car tu les attends. Amen !

17 septembre 2021

Vos commentaires seront les bienvenus sur  mailto:tine@laplumedetine.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Flag Counter